________________________________________________________



Une guitariste classique hors du commun aujourd’hui internationalement reconnue dont Alexandre Lagoya a très tôt remarqué le talent et la sonorité exceptionnelle.

Artiste rare, Nelly Decamp (1er Prix du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris dans la classe d'Alexandre Lagoya, et Licence de Musicologie de la Sorbonne) conçoit sa musique, la musique classique, comme une forme d’expression contemporaine, une expression de la vie, qui s’enrichit d’une hybridation avec d’autres styles : flamenco, jazz, musiques du monde.

La guitare est pour elle source d’invention pour proposer des programmes diversifiés : en solo, en musique de chambre, avec orchestre mais aussi autour de ses créations avec les groupes Classic Fusion et Double Mixte. Ses œuvres sont éditées chez Productions d’Oz (Canada) et Billaudot (France).

Saluée par la critique internationale elle est régulièrement invitée à se produire en France ainsi qu’à l’étranger. Elle participe à de nombreuses émissions de radios (France Musique...). La télévision mexicaine lui a consacré une émission diffusée dans les pays latino-américains, au Mexique et aux USA.


De la musique d’inspiration populaire en passant par les rencontres avec le jazz, Nelly Decamp conçoit sa musique, la musique classique, également comme une forme d’expression contemporaine, une expression de la vie, qui comme les autres s’enrichit d’une hybridation avec d’autres styles. Elle se nourrit d’expressions extra-européennes qui construisent son langage autour des modes indiens et du proche-orient, propres aux instruments cousins de la guitare. La guitare, instrument de diversité stylistique : classique, contemporain, flamenco, jazz, musiques du monde est, pour elle, un tremplin pour proposer des projets autour de la création, de la relation entre les arts et contribue au renouvellement des publics.

Nelly Decamp poursuit à la fois une démarche d’interprète et de compositeur. Ses rencontres dans le jazz avec Christian Escoudé, Claude Barthélémy et l’héritage de l’enseignement du CNSM de Paris et de la Sorbonne en Musicologie et Ethnomusicologie avec Tran Van Khe l’amènent à former son propre langage nourri d’influences marquantes de compositeurs comme Astor Piazzolla (auquel elle rend hommage dans « Sur Le Zinc » ), Reginald Smith Brindle, Lennox Berkeley, Philippe Drogoz… et de musiques extra occidentales.





Revenir en haut de page

2008-2009 NellyDecamp.com - Tous droits réservés
Programmed and Designed by Louis Quiles